PORTRAIT A LA UNE – VORE GANA SECK: Femme de la terre et militante active de l’environnement

L’environnement, l’agriculture durable et la préservation du littoral sont ses terrains de prédilection. A force de courage, de persévérance et de travail acharné contre les pollueurs et les agresseurs de l’environnement ; elle est devenue une des grandes icônes du développement durable en Afrique. Connue et appréciée dans les couloirs des rencontres internationales sur l’environnement par les journalistes, les activistes et autres spécialistes du domaine, elle est aussi citée en référence dans le monde quand il s’agit de valoriser les bonnes pratiques en environnement.  Ainsi, c’est tout naturellement que Mme Voré Gana Seck  a été élue Présidente de la Commission du Cadre de vie, de l’Environnement et du Développement durable du Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE) où elle apporte son expertise et son cumul d’expériences. A ce titre, elle a représenté l’institution à plusieurs reprises aux différentes manifestations internationales sur l’environnement.

Cette environnementaliste présente un état de service impressionnant : Master en Agroecologie de Université catholique de Louvain en Belgique du temps où les jeunes filles désertaient la science, Master of science de Arizona States University en Agribusinnees en Arizona. Master of science de Arizona State University en Environnement Certificat de l université de Glasgow sur le climat( Scotland Climate Bill). A l’Université de Glasgow en Écosse, elle décroche un certificat sur le Climat. « Elle aurait pu être une grande chef en Agro business et amasser beaucoup d’argent mais elle a fait le choix de s’investir dans la société civile » dit d’elle une ancienne camarade du lycée Notre Dame de Dakar où elles ont fait ensemble leurs humanités. En effet, c’est dans la citoyenneté active que cette icône de l’environnement et maman d’une princesse nommée Madina s’est le plus fait distinguer, à Green Sénégal, une Organisation non gouvernementale (ONG) qui lutte pour la préservation de l’environnement, la gestion du Littoral ainsi que le développement et la modernisation de l’agriculture.

Dans la Commune de Bargny (département de Rufisque) où elle a été élue première adjointe au maire au terme des élections municipales et départementales de juin 2014, elle a initié, avec les mouvements sportifs et les organisations de jeunesse, plusieurs initiatives dans le domaine de l’environnement dont « Sénégal Clean » qui lutte pour la préservation de l’environnement et l’érosion côtière. Le curage du canal de Bargny, projet qu’elle a porté sur ses épaules en dépit des difficultés de plusieurs ordres rencontrés sur le chemin, a beaucoup contribué à faire reculer le paludisme dans cette localité où la saison des pluies laisse beaucoup de ravages dans son sillage. C’est pour mieux faire fasse à toutes ces questions que cette infatigable femme s’est inscrite ressemant en Doctorat sur les questions de biodiversité marine et côtière.

La Présidente de la Commission du Cadre de vie, de l’Environnement et du Développement durable du CESE est également active dans beaucoup d’autres projets dans le cadre  d’un mouvement écologique avec l’objectif assumé de mettre l’écologie et le développement durable au cœur des politiques publiques, locale comme nationale. « L’environnement c’est toute les questions liées au cadre de vie, à l’économie et aux ressources naturelles de manière générale. Ce n’est pas parce que nous sommes des pays pauvres que nous avons une excuse pour négliger les questions environnementales », disait-elle en marge de l’annonce de la mise sur pied de ce Mouvement.

Voré Gana Seck est lauréate de plusieurs prix et médailles dans le domaine de l’environnement. C’est ainsi qu’elle a obtenu en 1998, le Grand prix du Chef de l’état des regroupements féminins grâce au projet « Zéro déchet » avec les femmes de Thiès. En 2011, elle a reçu le prix de «l’Agriculture durable » lors de la nuit des Calebasses de l’excellence «Award». Le prix lui a été attribué pour saluer le travail qu’elle a abattu sur le terrain pour encadrer les agriculteurs.  Elle est aussi lauréate du Prix Terre de Femmes Afrique qui lui a été décerné au Maroc et qui récompense les initiatives écologiques menées par des femmes. Le congrès américain l’a aussi décoré pour service rendu au peuple.

 

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password