AMADOU HOTT AU CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL

« La DER sera le seul guichet unique de financement, toutes les autres agences seront des portes d’entrées ».

« Le Sénégal adhère à la monnaie unique mais dans le respect des critères de convergence ».

« Le Secteur privé va désormais porter la plupart des investissements publics ».

« Tous les acteurs économiques auront un numéro d’identification ».

Il faudra désormais compter avec le Der qui va devenir dans les prochains jours le seul guichet unique de financement au Sénégal. La révélation a été faite par le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération lors de la 4ème séance plénière de la Session extraordinaire du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) qui s’est tenue hier lundi 5 août 2019. Amadou Hott a assuré aux députés que toutes les autres Agences de financement seront des portes d’entrée avec pour mission de d’étudier et de préparer les dossiers. Ainsi c’est un véritable changement qui se prépare dans le dispositif de financement mis en place par le gouvernement du Sénégal pour accompagner les petites et moyennes entreprises mais aussi le secteur privé.

Le Fonsis sera quant à lui mieux redynamisé avec un financement en dette sans beaucoup de garantie. Le quart de son financement ira principalement dans les Pme et les Pmi a t-il dit devant l’auditoire du Conseil Economique, Social et Environnement. Il a par la même occasion invité le secteur privé à mieux se structurer et à mieux se préparer pour porter les investissements publics et s’attaquer aux marchés extérieurs dans un contexte d’ouverture du marché avec la Zone économique de libre échange et de circulation des biens. Selon lui les entreprises sénégalaises auront tout le soutien et l’appui de l’Etat pour augmenter et diversifier leurs productions et faire face aux défis additionnels et aux opportunités qu’offre la ZLECA. C’est tout le sens de la stratégie nationale qui est « en train d’être finalisée pour accompagner redynamiser notre secteur privé ».

D’autres réformes sont en chantier pour encourager le processus notamment le renforcement de la digitalisation dans l’administration, la simplification du régime fiscal, l’élargissement de la base fiscale et la mise en place d’un numéro d’identification de l’acteur économique destiné à retracer les trajectoires des entreprises.

Dans la même lancée, le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération a affiché le soutien total du Sénégal à la monnaie unique devant entrer en vigueur prochainement. Il a cependant précisé que l’adhésion des pays se fera par étape et suivant des critères de convergence que tous les pays doivent respecter. Le Sénégal est en règle, à en croire le ministre, mais ce n’est pas le cas pour beaucoup de pays. Selon lui, « tous les pays ne seront pas acceptés tout de suite. Cela se fera de façon graduelle. C’est la position officielle de l’Uemoa ».

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password